Basilic et basilicum

Ce n’est pas du monstre d’Harry Potter dont je vais parler ici mais bien de cette plante qui agrémente nos salades. Disponible fraîche, sèche, en graine à planter ou surgelé pour pouvoir en utiliser l’hiver. 

Savez-vous d’où elle vient ? Bon moi non plus en fait et sinon vous seriez sacrément vieux si vous étiez là lorsqu’elle a poussé la première fois. On l’utilise depuis des millénaires et on la chérit dans son potager. 

Vous en trouverez ici conditionné en sachet et prêt à être employé à votre gré. Entre l’anis et la muscade vous saurez bien l’agrémenter. 

Nonobstant de l’utiliser tel quel en cuisine vous pouvez aussi vous en servir en la mettant avec de l’huile d’olive pour pouvoir la parfumer. 

N’hésitez pas à l’utiliser avec d’autres aromates pour améliorer l’ensemble. Elle entre dans la composition des herbes de Provence et à ce titre elle accompagne aussi bien les viandes que le poisson. 

Tellement de parfums de basilic différents existent. Que ce soit avec des arômes de Cannelle, Citron, Réglisse. N’hésitez pas à l’employer pour vos plaisirs culinaires. 

Très répandu dans la cuisine asiatique on voit que cette plante émerveille les papilles tout autour du monde. J’ai été étonné de la trouver dans des plats aussi épicés en Thaïlande comme si le fait de faire une sauce au basilic était l’occasion de mettre autant de piment pour l’accompagner. 

Après cette première approche gustative on se méfie des sauvés au basilic mais je vous rassure en Occident on l’utilise dans le pistou et pesto. Cette préparation de basilic directement mixée dans l’huile, le sel et l’ail est vraiment agréable et on peut l’utiliser tout au long de l’année tant qu’on met un centimètre d’huile d’olive sur le dessus. 

Cela évite l’oxydation avec l’air et c’est capital pour que la plante garde ses saveurs et puisse se conserver pendant un à deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *